Vendredi 11 mars

De Hoi An a Hanoi (et reciproquement), nous avons prefere l'avion ( 1h) au train (17h).

Nous prenons le minibus vers la baie d'Halong. Les limitations de vitesse sont strictes et nous roulons a 40 km/h.

Pour mettre de l'ambiance, je propose a Martine de chanter le grand succes de notre celebre et neanmoins desopilant comique national, P.Sebastien:

          "chaufeur, si t'es champion,

           appuiii...euh, appuiii...euh,

           chauffeur, si t'es champion,

           appuie su'l'champinion"

(poeme ecrit lors du retour victorieux du quinze briviste contre les valeureux gersois de Lombez Samatan).

Je propose meme dans un souci d'authenticite de mettre mon beret.

Mais, Raymonde ...euh...non...Martine gromelle que cela  ferait trop Bidochon.

Nous embarquons sur une jonque chinoise sur l'air de "ma tonkiki, ma tonkinoise" et accessoirement, sous un ciel couvert.

Picture_001

Picture_003

 

 

 

 

 

 

Malgre tout le site est magnifique.

Picture_047

 

Picture_012Picture_048

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Picture_016Picture_026

 

 

 

 

 

 

 

 

Picture_027

Picture_040Picture_044

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Picture_014Picture_013

 

 

 

 

 

 

 

Le soir, nous nous endormons a bord , alors que l'equipage entonne " Nuit de chine, nuit caline..."

Picture_028